Présentation du projet

En cette fin de juillet 2017, me voici près de quatre mois sur le territoire argentin. J’ai donc un peu plus de recul sur mes expériences passées pour commencer ce site et écrire sur ce qui me tient à cœur.

Pourquoi ce site ?

Mon projet est triple : apprendre l’espagnol, découvrir le 8ème plus grand pays du monde et m’initier à la permaculture. Le but de ce voyage est donc de faire un tour de l’Argentine en faisant des volontariats de plusieurs semaines dans des centres de permaculture, pour ainsi avoir le temps de s’imprégner des lieux, des pratiques et des cultures locales.

Je souhaite faire part de mon apprentissage et illustrer ce que je vois et apprends à travers mes photos et vidéos.

Pourquoi partir en Argentine ?

Qui n’a jamais rêvé de fouler le sol de la Terre de Feu et de marcher fièrement sur les terres les plus australes du globe ?

J’ai choisi l’Argentine pour la grande diversité qu’elle présente, autant géographiquement que culturellement.

L’Argentine s’étend sur 2 778 417 km2, avec ses 3 700 km du nord au sud et ses 1 300 km d’est en ouest, elle possède des paysages et des climats extrêmement variés. Elle est bordée par la côte atlantique à l’est et par la Cordillère des Andes à ouest. A l’extrême nord-est on y rencontre une géographie et un climat subtropical, tandis que l’extrême sud de la Patagonie présente un climat subpolaire océanique. La majeure partie du pays est quant à elle recouverte par les plaines et les plateaux de la Pampa (environ 1 000 000 km2), avec certaines régions très fertiles et d’autre plus semi-arides.

Outre sa diversité géographique, l’Argentine me parait intéressante pour la mixité de sa population. Terre d’immigration depuis toujours, elle semble être un grand meelting polt, aux influences diverses et variées. L’immensité de son territoire mais également son histoire, font que le pays n’a jamais connu de réelle centralisation, comme le connaît par exemple la France. Ainsi, les habitants vivants aux confins des Andes à la frontière bolivienne ou encore ceux de la triple frontière Paraguay – Brésil – Argentine (dans la région de Missiones), se distinguent énormément des « Porteñols », les habitants de la capitale fédérale. D’ailleurs, l’Argentine n’échappe pas à la distinction capitale versus reste du pays, puisque les personnes n’habitant pas à Buenos Aires sont souvent qualifiés de venant « de l’intérieur ». A ce propos, il est intéressant de noter d’une part que 91,75%1 de la population argentine vit en ville, et d’autre part que 20 millions de 44 millions d’Argentins vivent à Buenos Aires Capital et Province.

Pourquoi chercher la permaculture en Argentine ?

Certes me diriez vous, tous ces arguments sont recevables, mais pourquoi donc aller chercher la permaculture en Argentine ? Surtout lorsque l’on connaît l’ampleur de l’agriculture extensive et l’utilisation d’OGM que fait le pays.

Actuellement troisième producteur mondial de soja, avec environ 20 millions d’hectares cultivés, l’Argentine peut se targuer d’être le premier pays d’Amérique latine à avoir introduit les graines Monsanto en 1996. Depuis les vingt dernières années, l’application de désherbants et l’utilisation de graines OGM n’ont cessé de gagner du terrain, et ce malgré plusieurs enquêtes faisant état des risques sanitaires – fera l’objet d’un article plus approfondi.

Ces données ne sauraient pourtant faire oublier que l’Argentine est également le deuxième producteur mondial de produits biologiques après l’Australie, et mise de manière croissante dans ce type d’agriculture, et ce essentiellement en Patagonie. Le problème étant cependant que la production d’agriculture biologique est essentiellement destinée à l’exportation…

Cette dualité dans l’agriculture argentine est également un facteur d’attrait car elle pousse à en chercher ses origines, ses causes et ses répercussions.

Ceci étant dit, bonne lecture !

 

Sources :

1. Banque mondial, pour 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.